L’aventure … c’est l’aventure.

Et ça commence le vendredi soir ; mission : faire rentrer des fringues, de la bouffe, du matériel et les vélos pour 3 jours dans la voiture d’Eric. Puis départ pour Lyon où nous ferons halte avant de nous rendre à Beaumont du Ventoux, départ de la 10ème édition du raid des Dentelles, support d’une manche de championnat de France.

Départ prévu 14h00. Mais jusque là, « on est large »…Enfin presque : dernière équipe à poser nos vélos, l’organisation était en train de nous appeler alors qu’on se présentait à la vérification du matériel ! La pression monte mais pas de soucis, j’adore ça (enfin presque).

On attaque par une première belle et grosse journée qui nous fait enchaîner 2000 m de dénivelé positif sur seulement 46 kms. On retiendra de ce samedi une belle section aventure avec la descente du Toulourenc et la dernière épreuve de vtt commencée à la tombée de la nuit et finie à 22h30 après une grosse ascension du col de Monte à la frontale (et je ne vous parle pas de la descente).

Je vous passe la courte nuit, le changement d’heure et le réveil difficile car à 7h30 dimanche, il faut être à Lafare pour déposer nos vélos et attendre … 8h50, heure de notre départ pour cette seconde journée.

Ce dimanche aura été le jour des choix tactiques pour ne pas re-finir à 22h30. On a bien réalisé la veille que le vélo n’est pas notre point fort. Du coup, les shunts de balises et les options par la route s’enchaînent et nous permettent de rester avec le gros du peloton. On finit cette journée par une CO très relevée de bas en haut des Dentelles de Montmirail où seule Julie aura le courage de faire la descente en rappel, précédée d’une petite nage d’approche (elle qui avait juré une heure avant, transie par la pluie « il est hors de question que je me trempe dans une vasque ! »).

17h00 : on est changé, au sec et au chaud (j’ai oublié de vous dire qu’il avait plu toute la journée); on est même là pour voir les podiums et en plus, il reste des frites !

Voilà, c’est une belle aventure qui se termine pour nous 3. On a flirté avec nos limites mais on est allé au bout. Si après ça on recommence, plus rien ne pourra nous arrêter.

Ha oui, au fait : on finit a une (très) honorable 51ème place sur 65 équipes.

raid26

Toutes les photos sur https://www.facebook.com/media/set/?set=a.497974393736046.1073741859.313346435532177&type=3&uploaded=33