L’Orient’oise 2020

L’Orient’oise un un raid multisport qui s’est déroulé à Saint Just en Chaussée (60) le 05 et 06/09/2020.

Cette organisation s’articule autour de 3 courses, le raid découverte qui dure 2 heures, le raid aventure sur 5 heures et le raid élite sur 24 heures.

Manon/Francis, Aurélia/Nicolas et Loïc/moi représentions les 3 binômes de la team Plein Ouest sur le raid élite.

Voila le synopsis du raid élite !

 

Les épreuves se déroulent autour de la CO, du VTT O auxquels s’ajoutent une épreuve de roller/trottinette, du canoë, une épreuve surprise (un petit parcours commando), un run&bike et du tir à l’arc en guise de prologue.

Le départ est donné à 12h après le briefing d’avant course.

Les épreuves qui m’ont le plus marqué sont les 25 kms de canoë avec des passages sous certains troncs d’arbres très techniques. La descente en rappel dans une ancienne carrière avec la traversée de ces grandes caves à la frontale. Les CO de nuit autour du CP7 vraiment techniques et avec beaucoup de dénivelé.

Nous terminons avec 50 kms de course à pied, 110 kms de VTT, 25 kms de canoé, 10 kms de trottinette pour un dénivelé positif global de 3000 m.

Bravo à l’organisation d’avoir réussi à mettre en place cette course malgré le contexte actuel. Les autorisations semblent avoir été compliquées à obtenir ! L’organisation a été sans faille, la présence des bénévoles chaleureuse.

 

La Team Plein ouest

Lien du club organisateur: http://www.orientoise.com/

Trace GPS de l’épreuve: https://flow.polar.com/training/analysis/5093932266

Toutes les photos: https://photos.app.goo.gl/sY27RCK6sWa83djx6

Lesotho 2020 : Loic

J-5 semaines avant le grand départ pour le Lesotho.

Nous allons vous présenter les 4 acolytes qui vont porter les couleurs de Plein Ouest lors de la 10ème édition d'Expedition Africa.

Cette semaine, nous donnons l'honneur à Loïc, qui est aussi notre président :

"Je m’appelle Loïc Peres, j’ai 40 ans et je suis sapeur-pompier. Je pratique le raid depuis une quinzaine d’années. La première fois que j’ai entendu parler de raid, c’était dans les années deux milles. Des gens de mon entourage se préparaient pour le Raid Gauloise, j’avais pu assister aux préparatifs et je me rappelle avoir dit "un jour je ferai comme vous ..." Ce que j’apprécie le plus dans ce sport se résume en quelques mots : partage, défit, découverte, copains, variété des sports.

Je m’entraine toute l’année, j’essaie de varier les activités. Facile quand on fait du raid. A l’approche d’un grand rdv comme le Lesotho, je me programme de grosses journées en orientation. Tous les mois, on s'est calé un entrainement ensemble avec les 3 autres personnes de l'équipe. On a également prévu un entraînement de trois jours, un mois avant l’épreuve. Pour la course, on se prépare des packs de 12h où on met des repas tout prêts, des snacks : fruits secs, noix, bonbons, barres, compotes... En 2018, mon fils et ma femme avaient mis des mots dans ces packs, ça m’avait boosté. En dehors, on mange normalement en évitant les produits transformés et bien sûr on s’hydrate en buvant des bières :)

Ça doit être l’expérience mais cette année m’a paru plus simple en termes d’organisation pré-compétition. Pour échanger sur les préparatifs, on a créé un groupe WhatsApp, c’est plus simple car on habite loin les uns des autres. Au final, chacun apportera ce dont il a envie mais le principal reposera sur Mathieu et moi.

Au Lesotho, nous allons vivre à quatre, pendant plusieurs jours, comme une famille. Nous allons progresser au même rythme : dormir, manger, monter, descendre, se perdre, pleurer, rire, s’adapter... La gestion de l’équipe ne sera pas simple, je pense que le maître mot est "l’écoute". Mon objectif, cette année, c’est de faire "full course" mais surtout et comme toujours, le plus important pour moi est de passer la ligne d’arrivée à quatre, avec l’envie de repartir et de repousser mes limites, toujours dans des endroits exceptionnels."

 

Nous sommes de tout coeur avec toi, Loïc !

Bures 28 - janvier 2020

Bures 28 ..... par un dimanche matin janvier 2020 …

Plein ouest est représenté par une équipe de 3 : Aurélia, Nicolas et Francis (novice sur l’épreuve !).

On se retrouve dans un gymnase à Bures pour se préparer et obtenir les dernières informations lors du briefing et récupérer un doigt électronique dont Nicolas sera le bénéficiaire !
« Sous quel nom votre équipe ? » nous demande-t-on … on se retourne vers Nicolas qui nous annonce : « Plein Ouest Unis Extra Trail » et pourquoi donc ce titre à rallonge ???
En prenant les initiales, cela donne quelque chose … à lui demander !!
Petite photo avant le départ ….

On découvre alors qu’on va partir en bus vers une commune à un peu plus de 30 minutes : « Magny le hameau » de mémoire !
Avant de monter dans le bus, on récupère une enveloppe contenant toutes les infos !!

Au final, le but de cette CO est de revenir au gymnase en suivant le road book fourni.
Ce dernier est constitué de plusieurs cartes couleurs IGN qui se suivent partant de la commune où on nous dépose, jusqu’à Bures !
Le road book nous indique les balises à l’aide de renseignements divers (informations situées sur la carte elle-même, orientation, …)
Mais ce qui fait le charme de cette Course, ceux sont les CO spéciales qui viennent s’insérer dans le parcours. Il y en aura 5 !!

Une fois montés dans le bus et installés, Aurélia et Nicolas prennent les choses en main !!
En effet, on dispose du temps de trajet pour positionner les différentes balises ; plus on en positionne pendant le trajet, moins de temps de perdu à réfléchir après !!
Pendant qu’un lit les informations du road book, l’autre positionne les balises sur la carte IGN tout en surlignant le trajet à suivre !! Et moi, j’observe !!!
Quand une spéciale est proposée sur le road book, elle a le plus souvent une carte spécifique et des informations complémentaires. Ci-dessous quelques souvenirs de certaines spéciales …

Spéciale 1 : 3 balises à positionner de façon précise sur une carte indépendante à l’aide de droites qu’il faut reporter et les points d’intersection définissent les balises. Petit piège sur place : il y a 3 balises portant le même numéro dans un espace d’1m² … laquelle est la bonne ??

Spéciale 2 : traditionnelle, recherche de balises dans un petit bois … boueux !!

Spéciale 3 : 2 lignes traversent la carte, les balises sont sur ces lignes mais nous n’avons que les définitions pour les trouver !

Spéciale 4 : fourniture d’une carte détaillée mais sans chemin !!

Spéciale 5 : Photos repères : à chaque intersection, une photo avec une flèche indique le chemin à suivre … des balises sauvages sont sur le trajet …

Déroulement de la course : Du point de vue météo, on a plutôt été chanceux : pas de pluie, un peu froid mais du soleil en grande partie …
Une fois descendus du bus, c’est parti ! Heureusement avec 2 orienteurs expérimentés (je parle d’Aurélia et Nicolas !!), tout était prêt … rester à courir et trouver les balises !!
Au départ, en terme de répartition des tâches, Aurélia gère les cartes, Nicolas mène la danse générale (suivi sur les cartes IGN) et on me confie les spéciales ….

A la sortie du bus, une balise de départ et hop-là, on enchaine la première spéciale : on pointe les deux premières balises et à la troisième on découvre le petit piège !! Trop tard … mais au final une seule sera mal pointée !!
Suis alors des courses à pied à travers des plaines et des bois avec de temps en temps des balises à pointer.
Nous avons suivi en partie un itinéraire remarquable (celui de Jean Racine !), eu l’occasion de voir quelques belles bâtisses, traverser quelques cours d’eau et même de marcher dedans !! (c’est bon pour la circulation sanguine et pour la récupération … sauf qu’on était à moitié parcours ! On a compris pourquoi ils demandaient d’avoir une paire de chaussettes en plus dans le sac …).
A midi, nous traversons un petit village dont le clocher sonne !! Et Aurélia d’annoncer : « Apéro !! » … et la voilà qui sort de son sac à dos une pochette plastique contenant des petits saucissons et autres gâteaux apéritifs …. TROP FORT !! Manquait plus que la boisson …. Ce sera pour la fin !
On a tourné dans la répartition des tâches, histoire que chacun d’entre nous oriente et fasse confiance à l’autre … et ça c’est vraiment un travail d’équipe !!

L’épreuve sur laquelle nous avons eu le plus de difficulté, fut la spéciale 4 sans chemin. La carte fournie était en fait un zoom d’une partie de la carte IGN fournie sur laquelle un chemin était tracé.
A l’aide de la carte IGN fournie, nous avons donc retracé le chemin manquant … Malgré les définitions de postes (muret, …), nous avons pas mal jardiné avant d’en trouver une !!
2 nous avaient échappés …

A l’arrivée après 6 h de course, photo finale !! Changement de vêtements, mangement avec une petite bière d’un brasseur local … gratuite et à volonté !!! Retour au bercail et repos bien mérité devant un bon feu de cheminée …. N’est-ce pas Aurélia !!

Au final : Bures 28 sous-entend 28 km de course …. On en a fait 33 !! Et sur les cinquante balises, 2 sont manquantes et une erronée …. On finit 17ème sur 41 équipes !! Très satisfait de cette prestation … merci à Aurélia et Nicolas de m’avoir permis de partager cette aventure !

Pour les amateurs d’orientation, je vous encourage à faire cette épreuve ; très bon accueil et les épreuves de CO différents d’une année à l’autre …. A l’année prochaine ??

Noctiraid - Février 2020

Noctiraid : 8 février 2020.

Plein Ouest est représenté par une équipe de 3 : Manon, Fred et Francis.

Ce n’est pas une épreuve d’orientation mais plutôt une succession de différentes activités sportives : un défi sportif ; la particularité étant que tout se fait de nuit !!

On se retrouve vers 18h dans un gymnase de Chevreuse pour déposer les vélos et retirer les dossards. C’est un vrai chemin de croix pour avoir l’enveloppe : le saint Graal !
En effet, il faut passer par la vérification des VTT (lumières et freins), puis les documents d’inscription, puis le matériel obligatoire (gilet jaune, couverture de survie, eau, … ) puis le retrait du doigt électronique et du tracker (traçage GPS de notre itinéraire afin de vérifier la « triche ») pour enfin obtenir l’enveloppe avec les différentes étiquettes, dossards et le road book !! Equipe n°81.
Petit problème : notre doigt a été remis à une autre équipe !!! Nous sommes en attente …

Et en même temps, le briefing a lieu pendant que les équipes continuent les phases de vérification … un peu, beaucoup de bruit !! Mais on apprend que faute d’autorisation de la préfecture, les épreuves ont été modifiées aussi bien dans le déroulement que dans les distances ….

Le Programme : le départ se fait d’un gymnase à Bures : 12 km de CAP pour rejoindre le gymnase de Chevreuse, arrêt du chrono pour une épreuve de tir à la carabine (5 tirs chacun), reprise du chrono pour la CO en CAP dans Chevreuse suivie de 17 km de VTT vers un autre stand de tir (arrêt du chrono) au pistolet (3 tirs chacun) pour repartir avec 13 km de VTT pour arriver au gymnase de Bures ou un VTT est déposé dans le parc à vélos pour enchainer sur l’épreuve de 13 km en run and bike : arrivée au gymnase de Bures.

Et le doigt ?? Au final, on nous en donne un autre qu’il faudra vérifier au chronométrage à Bures !
Une consigne est mise à disposition dans le gymnase de Chevreuse : Super !! Fred et moi laissons nos chaussures de VTT ainsi que des vêtements de rechange pour mieux repartir après la CO ; Manon y laisse aussi de quoi se restaurer. Et nous voilà partis … avec nos autos, à Bures ; il est pas loin de 20 h.

On comptait voir nos jeunes « Plein Ouest » qui ont participé au Noctisprint, mais ils étaient déjà partis … Pasta Party et préparation du sac avant le départ prévu à 22h30 en 2 vagues espacées de 3 minutes. Cela nous permet de nous découvrir !

22h : une photo souvenir avant le départ

Tout le monde dehors pour un échauffement en groupe ; mais faisant partie de la seconde vague, on regarde cela de loin et on aura bien le temps de s’échauffer au cours des premiers km de CAP …. Heureusement, il ne pleut pas et pas trop de vent !!
22h33 : c’est parti pour l’aventure … tout d’abord en ville puis montée sur le coteau pour rejoindre la forêt et ses chemins de terre. Fred surveille sa montre et son allure pour éviter que nous nous emballions … on veut préserver la jeune demoiselle !!

1h08 plus tard on arrive au gymnase, fiers de notre prestation … les 3 derniers km on s’est donné un peu plus !! Après une attente en plein courant d’air, on réalise nos tirs à la carabine : Fred commence et met la barre haute (4/5), je passe et deviens le maillon faible (2/5) et quant à Manon, elle est élue championne (5/5) …. Tout ça pour avoir une balise en moins à chercher (la plus proche !!), ça n’en valait pas la peine (c’est mon point de vue :-) ) !

On pose nos camel-bag en consigne et on part pour la CO où stratégiquement, on laisse la main à notre « gourou » : Fred ! Pour ma part, je gère le doigt …. Et donc je cours !! Ou plutôt on court tous sous les directives de Fred et c’est efficace …. Toutes les balises en poche, on revient au parc à VTT situé à côté du gymnase ; fin de la CO et début du VTT, on récupère nos VTT et on va au gymnase pour se changer et récupérer nos camel !! ….. Surprise : plus d’affaires en consigne !! N°81-82 : tout était déjà en sac plastique et même déjà reparti pour l’arrivée …l’équipe n°82 avait dû finir la CO bien avant nous … et comme nos affaires étaient à côté …. « Emballé c’est pesé ! ».
Fred n’avait donc pas son super k-way jaune fluo mais ces chaussures de VTT étaient dans un autre sac, Manon n’avait plus son camel mais juste un autre vêtement de rechange, quant à moi : tout ce que j’avais prévu !!!

Et nous voilà partis pour 17 km de VTT en commençant par une belle côte pour accéder au château de Chevreuse … il y avait un top chrono sur cette côte : Fred est bien parti mais c’était par équipe !
Manon est arrivée peu de temps après et moi, eh bien … j’ai eu un gros coup de mou !!!
La suite de cette épreuve s’est faite dans la forêt sur des sentiers boueux … nos cuisses ont bien chauffées !! Manon n’a pas apprécié cette partie L !!
On arrive au stand de tir où il nous faudra attendre un bon moment car à défaut d’être 3 droitiers, le Fred tire de la main gauche car son œil directeur est à gauche …. Et comme les pistolets pour les gauchers sont moins courants …. L’attente fut longue donc le refroidissement aussi !! (Merci Fred !!).
L’épreuve de tir au pistolet à plomb aurait pu nous permettre d’obtenir 5 minutes de bonus (3 tirs chacun) mais autant Fred fut bon (c’était la moindre des choses J : « gaucher à moitié » ! ), Manon moyenne et quant à moi : tout pareil !
La sortie du stand et la reprise du VTT pour 13 km fut difficile car nous sommes repartis « froids » mais la suite du parcours nous a vite remis en température et elle était plus sympathique que les 17 premiers km !!

Arrivés au gymnase, on dépose un VTT dans le parc à vélos, changement de chaussures pour Fred et moi, pendant ce temps-là Manon squatte le petit ravitaillement ; et nous revoilà partis pour 13 km de « Run and Bike » à 2 VTT. Au début, Fred et moi courrons, histoire de préserver la « princesse » mais au final le roulement à 3 s’est mis en place et le rythme était plutôt bien soutenu après les différents efforts que nous venions de faire !!

Arrivés par le parc à vélos où l’on dépose nos 2 VTT et petite course à pied pour atteindre la ligne d’arrivée qui se situe dans le gymnase : 5h23 à notre montre soit moins de 7h pour clôturer les 50-55km d’épreuves !! Photo souvenir à l’arrivée, personne à la tireuse à bière pour nous servir (mince alors !!), on se change en espérant retrouver nos différentes affaires (et ce fut le cas … dans le sac n°82) et hop-là, on récupère nos VTT pour se diriger vers nos autos et repartir cette fois ci en direction de notre lit !!

Que dire de ce Noctiraid ?? Certes l’orientation n’est pas l’essentielle, mais la variation des épreuves sportives m’a beaucoup plu, l’environnement forestier aussi (même s’il faisait nuit !!).
En discutant avec Manon sur le chemin du retour, on se disait qu’on le referait bien l’année prochaine !!

Francis.

10th Expedition Africa 2020 : Go to Lesotho

Pour la 10ème édition d'Expedition Africa, l'aventure se fera au Lesotho où une équipe de Plein Ouest sera présente.

Le Lesotho a une superficie comparable à celle de la Belgique, mais son paysage n'a rien d'égal. C'est le seul pays au monde entièrement situé au-dessus de 1 000 m d'altitude.

Ci-dessous un petit lien pour vous donner un avant-goût

Plus d'infos sur http://kinetic-events.co.za/