Prépa Raid In France 2017

C’est l’histoire d’un mec, accro aux beaux paysages et aux dénivelés, qui veut se lancer dans le raid version long, très long. Alors, il se met à la recherche des 2+1 qu’il lui manque pour partir à l’aventure. Ca commencera en 2014 avec la participation au Raid EDHEC d’une équipe de 4 mecs et il lui faudra 2 ans de plus pour trouver La perle rare lors de la finale du Championnat de France 2016 à Chamrousse : une féminine pleine de ressource et prête à se lancer dans l’aventure.

On se retrouve pour la 1ère fois début octobre pour une sortie aux 25 bosses. C’est l’occasion pour chacun de découvrir Magaly et ses ravitos aux chouquettes, Etienne et son concept ultra light (short, t-shirt, basket), Mathieu et son pique-nique salade/houblon convivial, et Loïc, capitaine, orienteur et épicentre de cette équipe. On s’est rencontré, on s’est apprécié. Alors, on s’est dit qu’on pouvait y aller.

1ers objectifs : créer du lien, trouver de l’argent et commencer à se préparer aux défis physiques qui nous attendent. On décide de se retrouver 1 fois par mois pour s’entraîner ensemble ou participer à des épreuves sportives. Pour la recherche de partenaire, c’est parti pour le long périple de prise de contact, peaufinage de plaquette de présentation, relance, refus, belles rencontres … Au niveau physique, chacun à sa façon commence à rentrer dans l’aventure.

3 mois plus tard, le 7 janvier vers 23h30, reliés par WhatsApp et connecté à nos ordinateurs, nous attendons impatiemment et avec une sacrée pression le début des inscriptions pour le

Raid In France 2017

Et là, c’est parti. On y est … pour de vrai … en tout cas, on y va !

1ère inquiétude : le défi physique. 400 kms, 12 000 m D+, 120 heures de courses non-stop : ça va pas être du gâteau. Tout y passe pour se préparer : les semaines à 20H d’entraînements, les sorties nocturnes, le home traineur les matins de bonne heure et les jours de pluie, les douches froides, les séances avec les sacs lestés … comme quoi, quand on est motivé, on est capable de tout.

Nos entraînements mensuels se sont également révélés indispensables. Ils nous ont fait du bien au moral et à la cohésion. A chaque fois, on s’est retrouvé dans des conditions difficiles et on a appris des choses. Nos blocs de plusieurs jours nous ont également fait beaucoup de bien : initiation au non-stop ; gestion du froid, du mouillé et des 2 en même temps ; découverte des sacs de 8 kg qui transforment les trails en treks ; initiation à la spéléo et au travail sur corde … Il est difficile à 1 semaine du départ de dire si nous sommes prêts pour le défi physique que représente le Raid In France. Mais je pense qu’on s’est bien préparé : on s’est mis dans des situations difficiles, tant physique que psychologique qui nous ont fait touché du doigt ce que nous allions rencontrer.

2ème défi : la logistique. Cet aspect de la course n’a fait que croître au fil des mois. Je vous passe les heures de briefing, échanges téléphoniques, prises de contacts, comparaisons sur internet … pour trouver l’ensemble du matériel nécessaire. Sans parler des crashs tests grandeur nature qui ont permis un nécessaire ajustement de tout ce matériel. Dans le désordre : construction des caisses de Vtt ; trouver, tester et réparer un chariot de kayak ; trouver, se faire prêter, acheter du matériel d’escalade ; trouver, tester et adopter Le sac idéal ; qu’est-ce que je prends comme matériel de réparation pour nos Vtt ; quand, comment et qu’est-ce que je vais manger ; trouver de l’éclairage pour 4,5 nuits et 4 personnes à pied et à vélo … Bref, un vrai et gros chantier pour une première expérience.

Le 3ème problème posé par ce Raid In France 2017 sera bien sur l’orientation sur des cartes au 1/50000ème. Nos 3 jours dans le Jura nous ont permis de découvrir « sur le terrain » la difficulté de ces cartes. Un point positif, c’est qu’on s’en sort ; par contre, c’est long, très très long. Avant, on avait l’habitude de se tromper de chemin. Là, c’est de montagne ou de vallée qu’il ne faudra pas se tromper.

Une spéciale dédicace à Loïc, capitaine, orienteur et épicentre de cette équipe qui ne prendra pas le départ avec nous le 4 juin pour cause de blessure. Bien sûr on avait envisagé la blessure de l’un de nous, mais c’est au pied du mur que … Heureusement ses ondes positives et sa motivation nous accompagneront durant ces 120 heures. Un grand merci à Julie pour s’être préparée et organisée au cas où et qui viendra compléter notre trinôme dans cette aventure.

Cette préparation pour le Raid in France aura été intense au niveau physique et psychologique (on y pense du matin au soir et sûrement aussi la nuit) mais également extrêmement enrichissante au niveau humain et sur le plan de l’expérience. Pour 2017, on n’aura certainement pas la médaille de l’employé de mois, ni celle du meilleur parent ou conjoint(e) d’ailleurs. Mais on a misé sur celle de l’accomplissement de soi et de l’aventure sous toutes ses formes. Et du coup, on tenait à remercier toutes celles et tous ceux qui nous ont supporté, soutenu, encouragé, soigné … pendant ces 8 mois de préparation : Guy, Mathieu, Anthony, Laurent, Anna, Bastien, Christine, Hervé, Françoise, Raphaël, Loïc, Cyrille, Claire, Laura, Ethan, Gabin, Ipanema, Florient, Yvon, Arnaud, Maxime.

morvan

Plus de photos sur https://www.facebook.com/pg/Plein-Ouest-Raid-Aventure-313346435532177/photos/?tab=album&album_id=673376992862451

Les chemins du soleil 2015

Jeudi 15 mai, il est 5 h du matin sur la commune de Champceuil: une chouette observe l’enthousiasme de quatre passionnés chargeant leurs vélos et prenant la direction de Saillans à bord du vitomobile.

Après de longues heures sur l’autoroute du soleil et quelques refrains nostalgiques, nous apercevons les pentes de la Drome provençale.

Pour les gens qui connaissent pas « les chemins du soleil », c’est un raid VTT très renommé dans le monde du sport nature, de part son engagement physique et technique, dans notre jargon on dit qu’il est « engagé», deux format sont proposés par l’organisation : élite et rando.

Seb la broche et Alex le lion ont choisi la version élite !!! Je leur tire mon chapeau, ils sont allés jusqu’au bout avec une distinction pour Seb gamelle d’or.

Pour notre part, la rando avec ses 200 km et 10000 mètres de d+ en trois étapes nous a séduite.

Impossible de vous raconter toute notre aventure en quelques mots nous avons passé trois jours très difficiles mais au combien inoubliable avec des moments de doutes, de rigolades et de suspenses dont le passage d’une barrière horaire dans le col de Conode a 1780 mètres.

Des images plein la tête …. (Enfin pour ceux qui ont eu le temps de regarder les paysages), nous rentrons de Gap retrouver nos familles.

TO BE CONTINUED

Plus de photos : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.383432421856911.1073741846.313346435532177&type=3

Génèse

1er Raid, 1er entraînement dans le Morvan, 1er "bloc" à Montpellier ...

Plus de photos : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.313357818864372.1073741829.313346435532177&type=3