Compreignac 04/2017

mai 2016

Aurélia : "Si vous voulez, pour le prochain stage, on pourrait aller vers Limoges. Mes parents ont une maison là bas et ils nous accueilleraient avec plaisirs."

Mathieu : "... Limoges ...? Ca me fait penser à ... de la porcelaine ... des vaches ... de grandes plaines ...Mais pourquoi pas, on peut aller voir."

Après avoir pas mal étudié les cartes IGN et les prospectus de l'office du tourisme, je prends donc la direction de Compreignac, sortie 26 sur l'autoroute A20. Et dès la sortie 23, je me rends bien compte que les cartes disaient vrai : on croisera peut être des vaches et de la porcelaine ici, mais certainement pas des grandes plaines. En effet, le nord Limousin est rempli de lacs, de forêts ET de D+. De très bons contacts avec des associations du coin finissent par me convaincre : c'est bien à Compreignac et dans les Monts d'Ambazac que nous irons en avril pour le stage Plein Ouest.

Il nous faudra pas moins de 4 véhicules pour co-voiturer nos 11+1 raideurs avec leur matos pour 2 jours d'efforts, d'aventures et bien sûr, de convivialité : vtt et casque, "sac d'hydratation" encore emballé, dérive chaine (l'avoir c'est bien, savoir s'en servir c'est mieux), gâteauX au chocolat, porte carte et boussole, packs de 12, chaussures de trail, de vtt et de kayak, des lasagnes pour un régiment, une trousse pleine de stabilos, des couvertures de survie ... et des cartes, plein de cartes de tous les formats et à toutes les échelles.

Et le samedi, c'est parti ! Après un petit brieffing de 15 mn, la distribution des cartes et le primordial "choix et traçage d'itinéraires", le départ prévu à 8h30 verra le gros des équipes partir à ... 9h ! La barrière horaire et les grosses imprécisions de la carte ont fait le tri dans les équipes : ceux qui ont "tenté" et qui arriveront en retard sans admirer la chapelle de Sauvagnac et ceux qui ont fait au plus simple et qui pourront profiter des consiges de David pour la section suivante. Et la section suivante, c'est VTT de Descente sur le bike park de l'association Single Tracks. Super spot de descente que nous n'exploiterons qu' 3% du fait de notre inexpérience et de nos montures pas du tout taillées pour ce genre d'activité (les bretons présents sur le sîte en même temps que nous ont du nous prendre pour des extra-terrestres !). A 15h, sous le soleil et après le repas, c'est la traditionnelle section trail avec tout ce qu'on aime : des chemins qui nous amènent à des endroits imprévus ou qui ne débouchent sur rien. Le retour d'Ambazac à Compreignac en vtt aura poussé tout le monde dans ses limites. 19h00, c'est une bonne heure pour attaquer l'apéro une fois la dernière équipe arrivée.

Dimanche, éléctions obligent, c'est à 7h00 (+/- 15 mn) que nos courageux raideurs s'élancent pour 2h de vtt à la recherche des "Pierres à Légendes". Encore une fois, la difficulté de la carte ne permettra pas à toutes les équipes de profiter de l'ensemble du parcours. La barrière horaire fixée à 9h00 au lac de St Pardoux nous verra nous élancer pour la section canoé à ... 9h30 (y a pas à dire, c'est pas en partant en retard qu'on arrivera à l'heure !). Alors qu'une moitié du groupe affrontera le vent d'Est pour traverser le lac, l'autre moitié nous rejoindra par le chemin "côtier" sans oublier de poinçonner les balises des PPO présents autour du lac. Tout le monde aura à coeur d'éviter le côte à 14% pour clôturer la dernière section vtt.

C'était parfois long (9h-19h, ça fait une bonne journée quand même), souvent dur (l'imprécision des cartes IGN vous a inévitablement compliqué la tâche), quelques fois compliqué ("qu'est ce que je dois amener comme matériel alors que je pars à pied et que je rentre en canoé ?") mais vous avez su gérer votre effort tout au long du week end, rebondir après chaque moment d'errance et me demander de ré-expliquer l'organisation que 3 ou 4 fois ! Et pour tout ça et au risque de me répéter, encore bravo.

Qui dit stage Plein Ouest, dit remise de médailles (tradition oblige) : médaille de la bonne humeur et de la ténacité pour le binôme Aurélia/Alice qui ont cherché pendant 45 mn un chemin qui ne débouche sur rien... sans s'énerver ; médaille du respect de la nature et des barrières horaires pour Fred et Fabrice qui ont vu chevreuils et sangliers malgré le volume sonore de leur communication et qui ont été les seuls à être toujours dans les temps (à 3 mn près ;-) ;  médaille de l'efficience pour Agnès et Hélène qui ont toujours été les premières à partir alors que l'une d'elle était la dernière à se lever et qui m'ont surprises plusieurs fois en arrivant là où je ne les attendais pas ;  médaille des meilleures cuisses et de l'organisation pour Eric et Julie qui doublent tout le monde dans les montées mais qui laissent sac étanche et téléphone bien en évidence sur la table pour que je n'oublie pas de leur apporter ; et triple médaille d'or pour le trinôme Nicolas/Steeve/Lucas pour la meilleure perf sur la co du dimanche, la meilleure perf sur la traversée du lac et pour la plus belle ampoule d'orteil jamais vue.

Plus de photos sur : https://www.facebook.com/pg/Plein-Ouest-Raid-Aventure-313346435532177/photos/?tab=album&album_id=660243997509084

compreignac

Morvan 05/2016

Après 18 mois d’existence et d’organisation d’entraînements mensuels, nous nous sommes lancé lors de ce week-end de mai pour notre premier stage. Le thème annoncé était la découverte du raid aventure. L’objectif est simple : une carte, un point de départ, un point d’arrivé, quelques points de passage obligatoire pour les activités nautiques et après en avant. C’est la direction du Parc Naturel Régional du Morvan que nous prenons le vendredi soir. Pourquoi le Morvan : d’abord parce que ce n’est pas trop loin de chez nous, ensuite parce que c’est vallonné (très vallonné), que c’est plein de rivières et de lacs et enfin parce que c’est vert, très très vert !

Cette 1ère journée du samedi aura été idéale pour se lancer. Un départ pas trop matinal (8h00), un beau soleil qui nous accompagnera jusqu’au soir, un parcours plus court que prévu pour certains (« comment ça on n’a pas le droit de prendre les routes jaunes ? ») et France 3 Régional pour la partie communication. Au final, malgré les problèmes mécaniques, les petites erreurs d’orientation (surtout au début des sections) et la chaleur du début d’après midi, tout le monde est venu à bout des 8 kms de course à pied, des 30 à 45 kms de vtt, de l’heure de canoë et des 850 m de D+. On a même pris le temps d’un petit pique nique convivial au bord du lac des Settons.

Changement de décor pour le dimanche. Météo France l’avait annoncé : aujourd’hui, c’est pluie. Heureusement les oiseaux sont encore là à 6h du matin pour nous aider à nous lever. Mais dès les 1ers coups de pédale, le ton est donné (ça nous rappelle pourquoi c’est si vert ici !). Et quand il pleut, ce n’est pas seulement qu’on est mouillé, mais c’est aussi la boue, les flaques plus grandes, les cartes humides et la température en baisse. Heureusement, après une 1ère section en vtt, nous allons nous jeter dans l’eau pour une découverte de l’eau vive en Hot Dog. Après une grande descente sur la Cure qui se clôturera par le fameux Saut du Gouloux, la quasi totalité du groupe sautera dans ses baskets pour enchaîner sur la partie course à pied. La dernière section à vtt sera la section des choix tactiques : après 6h passées sous la pluie, seul Eric et Fred prendront l’option longue alors que les autres rallierons rapidement l’arrivée pour clôturer les 600 m D+ du jour.

Une spéciale dédicace et un grand merci à Laurent pour la partie logistique avec ses pâtes fraîches à la bolognaise du samedi et ses tartines chaudes du dimanche midi. Quand on dit que la logistique c’est le nerf de la guerre, on est vraiment pas loin de la vérité vraie.

Et un grand bravo à tous pour avoir affronté avec succès ce défi physique et technique dans des conditions parfois difficiles. On était venu pour découvrir le raid aventure, le contrat est rempli.

Voilà, c’est le moment de la remise des médailles tant attendu : dans le désordre, médaille du courage pour Stéphanie qui s’est plongée dans une eau inférieure de 15° à sa moyenne de baignade ; médaille de l’organisation pour Eric L avec ses transitions ultra rapides (il reste encore les départs à travailler ;-) ; médaille du choix tactique pour Tristan grâce à son choix d’itinéraire avec le moins de dénivelé positif ; médaille du mental pour Agnès qui en faisant confiance à l’organisateur a été obligée de pousser son vtt sur des chemins non roulants pendant 7 kms alors qu’elle ne voulait pas courir ; médaille du sourire pour Aurélia qui malgré la boue, la pluie et le froid a enchaîné les sections avec la banane ; médaille de la progression pour Julie qui physiquement et techniquement a franchi une étape ; médaille de le lucidité pour Fred qui réduit petit à petit ses moments d’errements; médaille de la future médaille de l’organisation pour Eric P qui finit ces 2 jours d’entraînements avec une liste de trucs à amener pour le prochain stage longue comme le bras .

 morvan

Plus de photos sur : https://www.facebook.com/Plein-Ouest-Raid-Aventure-313346435532177/photos/?tab=album&album_id=514953185371500

Le Vaudoué 11/2015

C’est par un beau soleil d’automne (et par 0°) qu’on vous a accueilli ces dimanche 22 et lundi 23 sur le site du rocher Cailleau pour l’entraînement de Novembre.

Une première partie un peu statique, où seule la corde de l’arc nous réchauffait le bout des doigts, a permis de découvrir le langage codé des symboles IOF et de se familiariser avec l’utilisation de la boussole. Contrat à peu près rempli : vous faites maintenant la différence entre un trou et une dépression, les rentrants n’ont (presque) plus de secret pour vous ; vous savez qu’on peu se rendre d’un point à un autre sans carte avec juste un azimut et une distance ; par contre, je ne garantie pas votre survie à kho lanta si vous êtes seul avec juste un arc pour chasser !

La course d’orientation, validée par tous, a fait émerger des choix tactiques très différents : azimut systématique pour travailler la première partie de l’entraînement, utilisation régulière des distances et du nombre de pas entre les balises, utilisation exclusive des chemins.

Le road book à VTT ou en Run&Bike a également permis d’identifier différentes façon de fonctionner : utilisation de la distance totale et/ou intermédiaire. Il valide également ce principe en orientation : rien ne sert d’aller vite si c’est dans la mauvaise direction !

Pour les malheureux du lundi qui ont été privé de CO pour cause de chasse, une dernière section en Vtt’O a clôturé l’entraînement.

Le coin de la technique

- CO : 3 règles de bases. Carte Pliée de façon à ne visualiser que la partie de la carte qui nous intéresse. Carte Orientée pour faciliter la relation carte/terrain (je repère plus facilement les éléments remarquables du terrain et/ou je trouve plus facilement les éléments de ma carte que je cherche sur le terrain). Mon Pouce sur la carte pour suivre ma progression et me repérer plus facilement quand je pose mon regard sur la carte.

- Road book : pas de grand principe (vous utilisez les distances totale, intermédiaire ou les 2 en fonction de vos affinités, tant que ça marche …) mais quelques conseils. Attention au pliage de la feuille, vérifiez que le schéma correspond bien à la distance ; en cas d’erreur, pour réajuster votre compteur ou montre gps avec la distance indiquée sur le road book, vous pouvez mettre votre gps sur pose ou déconnecter votre compteur du support.

- Run&Bike : dans la plupart des raids, afin d’éviter les problèmes de règlement sur le passage du vélo, les run&bike se font en orientation. Du coup, le cycliste peut dépasser le coureur pour déposer le vélo un peu plus loin MAIS il faut être très vigilant à l’endroit où on passe le vélo. Il faut que se soit à un endroit facilement identifiable sur la carte où il n’y a pas de confusion possible.

- Vtt’O : suite à l’entraînement, 4 infos. Dans la mesure du possible, carte orientée (soit avec la boussole, soit avec les éléments du terrain) ; utiliser un repère (morceau de scotch) pour suivre votre progression sur la carte (il remplace le pouce) ; soyer hyper vigilant dans les descentes si il y a un changement de direction (prendre un repère avant et ne pas se laisser entraîner par la pente) ; privilégiez un itinéraire roulant même si il est un peu plus long.

 loic arc

Plus de photos sur : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.451203381746481.1073741853.313346435532177&type=3&uploaded=9

Fontenay les Briis 12/2015

Une fois n’est pas coutume : record d’affluence et de convivialité pour l’entraînement organisé par Fred ce vendredi 18 décembre.

1ère épreuve de la soirée : trouver le lieu de rendez vous. De nuit avec une légère bruine, réussir à identifier le petit chemin à gauche le long d’une grande ligne droite avec 10 voitures derrières et des demi tours quasi impossibles nous ont mis direct’ dans l’ambiance.

Une fois tout le monde arrivé et prêt (et je ne dit pas ça pour ceux qui chargent leur frontale et réparent leur chambre à air pendant les consignes ;-), c’est parti : binômes, consignes, stylos, cartons de pointage, frontales et les 8 équipes s’élancent pour la CO mémo. Fred nous a proposé un beau parcours mêlant choix tactique, mémorisation et gestion du temps.

Et c’est parce qu’on n’a pas été tous très rigoureux sur ce dernier critère qu’il a fallu un peu de temps pour qu‘on parte sur la seconde épreuve. Heureusement, cette année, pas de question du Père Fourras mais (parce qu’il fallait bien un mais) une épreuve de Tangram pour espacer les équipes. Et on pensait tous avoir fait le plus dur une fois montés sur nos vélos. Mais la nuit, les fougères, les feuilles et des balises un peu planquées ont rendu cette section difficile. Point positif : quand c’est dur pour un, c’est dur pour tous et les équipes, assez équilibrées, sont toutes revenues dans le temps imparti avec en moyenne 5 balises sur les 15 à trouver.

Pressés par le temps, nous avons enchaîné directement le fléché allemand en run & bike. Après une première partie en forêt difficile, la partie urbaine a posé moins de soucis.

Tout le monde a répondu présent sur la dernière section de la soirée : « tous chez Fred pour la partie lasagnes, dessert, apéro, bière ». Un grand merci à Mylène et Agnès pour la logistique. Pour résumé, on peut dire que « c’était dur mais sympa, et que du coup on reviendra ».

Le coin de la technique :

CO mémo au score : sur les courses au score, il est indispensable d’avoir établi une tactique sur les choix et l’ordre des balises avant de se lancer dans la course. Sur l’entraînement de vendredi, arrivé à la première carte tous postes, il fallait donc prendre le temps de regarder les cartes dans leur ensemble. L’autre difficulté était la mémorisation. Chacun a ses petits trucs pour mémoriser le trajet, mais 2 choses nous paraissent importantes : orienter la carte pour mieux se repérer et chercher des éléments remarquables pour faciliter l’attaque de la balise.

Vtt’O : de nuit, clairement, la qualité de l’éclairage peut vous faciliter la vie. Voir mieux et plus loin permet de de se repérer beaucoup plus facilement. Et comme nous n’avons pas beaucoup de repère, la notion de point d’attaque prend ici tout son sens. Un point d’attaque est un élément proche de la balise et facilement identifiable vers lequel on va pouvoir se rendre sans trop réfléchir et à partir duquel on va ralentir l’allure pour chercher la balise. En binôme, il peut aussi être intéressant de détacher les définitions des balises de la carte. De cette façon, un équipier oriente avec la carte et l’autre lit les définitions et pointe les balises.

Run & Bike : 2 points sur cette section de vendredi. On revient sur le choix de l’endroit du passage du vélo. C’est clairement la difficulté du Run&Bike en orientation. Il faut également être capable de ralentir l’allure quand c’est difficile (n’oubliez pas, ça ne sert à rien de courir vite si c’est dans la mauvaise direction) pour mieux pouvoir accélérer par la suite.

fontenay 2015

Plus de photos sur : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.458872454312907.1073741854.313346435532177&type=3&uploaded=8

Champcueil 09/2015

Pour commencer la saison 2015-2016, Plein Ouest souhaite la bienvenue aux nouveaux adhérents.

La motivation est là, on est tous au taquet pour remplir nos objectifs!

  • Road book d’échauffement
  • VTT’O : Quand on connaît la carte on ne se perd pas (clin d’œil pour les adhérents champcueillois) mais on retiendra que pour être efficace :

- Il ne faut pas hésiter à faire un peu plus de distance pour faire moins de dénivelé et être donc plus rapide (mieux vaut rester sur une ligne de niveau plutôt que la croiser plusieurs fois),

- Eviter de passer par de multiples chemins aux multiples embranchements qui nous ralentissent. Préférer des chemins simples sur lesquels on peut appuyer sur les pédales.

- Pour se rendre d’une balise à l’autre, éviter de couper la ligne qui relie les 2 balises : il y a souvent une solution de chaque côté de cette ligne, reste à choisir la meilleure (parole d’expert, merci Nicolas)

- Quand le terrain ne correspond plus à ce qu’on lit, il faut lever le nez, repérer des éléments remarquables que l’on peut retrouver sur la carte et se recaler. Sans oublier de prendre sa boussole pour orienter la carte.

- Ne pas se perdre dans les détails de la carte, repérer l’essentiel comme une falaise sur notre gauche que l’on peut suivre sans se poser de question jusqu’à un autre repère.

  • CO mémo : ce n’est pas pour vous faire jouer à iBraining ou Happyneuron, mais bien pour vous aider à intégrer rapidement les cartes et partir vite !
  • Run and bike : rien de tel qu’une petite compétition par équipe pour finir en beauté ! Tout en travaillant la technique, bien sûr.

champcueil092015

Plus de photos : champcueil 09/2015